top of page
  • Photo du rédacteurNadège Police

La relation à l'argent

Nous avons bien des freins, des peurs et des croyances face à l’argent.



Il faut travailler dur pour gagner sa vie… Que vont dire les autres si je gagne beaucoup...

J’ai tellement peur de manquer, que j’épargne tout ce que j’ai…

Je suis un panier percé et je suis tout le temps à découvert…

Je n’arrive pas à me faire payer à ma juste valeur...

Etc…


D’où viennent toutes ces croyances ?

Bien évidemment de nos parents, grands parents...eux mêmes impactés par leurs parents, mais aussi de l’inconscient collectif et des religions judéo-chrétiennes, qui ont estampillé l’argent de « sale » et honteux.


L’argent dans le clan familial :

Dans quel environnement avez vous grandi ?

Quel était la relation à l’argent de vos parents ?

Était ce :

- L’argent n’apporte rien de bon, mieux vaut ne pas en avoir.

- Pour réussir dans la vie, il faut faire de grandes études et avoir un travail qui rapporte beaucoup.

- Il faut mettre de côté tout ce qu’on a, au cas où.

- Attention, les gens ne s’intéressent qu’à notre argent, ils ne sont pas sincères en amitié.

- On travaille dur et l’argent ne rentre pas, on n’y arrivera jamais.

Toutes ces phrases que vous avez entendues enfant, font parti de votre construction et de vos croyances.


Comment changer notre relation à l’argent :

Le premier pas est de prendre conscience de là où vous venez sur plusieurs générations.

Vous pourriez découvrir dans l’histoire familiale :

- Un arrière grand-père qui aurait fait faillite et qui amènerait sa descendance à épargner à outrance ou à choisir un métier en lien avec l’argent pour maîtriser ce domaine, comme banquier, comptable... - Un héritage qui aurait largement favorisé un membre de la famille, et sa descendance porterait le poids de la culpabilité et dilapiderait l’argent pour ne rien garder.

- Un arrière grand oncle fortuné mais qui aurait gagné cet argent de façon malhonnête, et véhiculerait dans sa descendance une énergie d’argent sale dont on doit se débarrasser.

- Une grand-mère qui serait tombée enceinte avant le mariage et dont le père de l’enfant ne veut ni se marier, ni reconnaître l’enfant, car ils ne font pas parti de la même classe sociale, ce qui amènerait à sa descendance la croyance que l’argent n’est pas pour eux.


Un accompagnement en psychogénéalogie permet d’identifier les bagages transgénérationnels liés à l’argent, pour ensuite changer d’angle de vue et vous permettre de lâcher ces héritages familiaux.




Si le sujet vous intéresse, je vous recommande le livre de Christian Junod " Ce que dit l'argent de vous"




Si vous souhaitez un accompagnement en psychogénéalogie, je propose des séances individuelles à Herbignac (44).

Mon cabinet se situe au 11 rue du pré grasseur, 44410 Herbignac.

Pour tous renseignements ou prise de RDV vous pouvez me contacter par téléphone au 06 27 65 23 83 

ou par le formulaire de contact ici 

bottom of page